Visite de printemps à la Cité de l’huître

sdc11369.jpgsdc11372.jpg

Le jeudi 14 mai 2009, nous avons visité la cité de l’huître à Marennes. C’est un univers festif, composé de différentes cabanes consacrées chacune à un aspect de la vie de l’huître : histoire, commercialisation, cuisine etc.

Intéressant, les touristes devraient y trouver leur compte.

La Société des lettres à l’école

p1080005.jpgsdc10882.jpg

Le 13 novembre, la visite culturelle d’automne s’est déroulée du côté d’Aulnay et de Saint Jean d’Angély. Rendez-vous avait été pris le matin à l’église d’Aulnay de Saintonge. Faute de guide officiel, c’est Anne-Marie Péronneau, armée du livre du chanoine Tonnelier, qui fit visiter ce magnifique monument. 

Puis après un déjeuner au restaurant « Le Colombier » à Aulnay, en route pour Vergné, à quelques kilomètres, pour la visite du musée de l’école publique. Un musée magnifique. Quand on entre, on sent l’odeur de l’encre et de la craie, comme dans les écoles de notre jeunesse. Ce musée récolte tous les meubles, cahiers, livres etc. provenant des écoles qui ferment. On y trouve tellement de choses, qu’il est devenu trop petit et qu’un agrandissement sera un jour nécessaire. On y voit les anciennes cartes de géographie, les poids et mesures avec la balance Roberval, le bonnet d’âne, les anciens tabliers, les ardoises avec leurs crayons, et même les fusils en bois qui servaient d’entraînement, après la guerre de 1870, aux enfants dans le cadre des brigades scolaires. 

Une visite très émouvante et très intéressante. La Société des lettres a versé une adhésion au Musée, et rendez-vous a été pris pour une épreuve de certificat d’études à l’automne 2009. Il est conseillé aux membres de la Société des lettres de commencer les révisions dès maintenant. 

E-mail : musee.ecole17@wanadoo.fr 

Site internet : http://musee.ecole17.angely.net 

Gilberte Darras-Leques

dsc03071.jpg

Gilberte Darras-Leques est une adhérente de notre association. Elle a publié deux recueils de poèmes, Cristal et L‘arbre de soie, contenant des textes d’une très grande sensibilité. J’en ai choisi trois, pour lesquels j’ai eu le coup de coeur.
Pierre Péronneau

Ton baiser

Ton baiser
Sur ma main s’est posé
Sans que j’ose le capter

Cet oiseau des heures claires,
Souffle léger,
Tendre mystère,
Je l’admirai
L’âme en prière.

Quand au vent de la vie
Il se fut envolé,
Restèrent
Sur la main abandonnée
Deux ailes de lumière
A jamais dessinées.

Texto

Écrire des lettres d’amour
Sur ce clavier très anonyme,
Lancer un déchirant toujours
Sans plume pour aider la rime.

Versets jadis calligraphiés
Avec ferveur, avec tendresse,
Et qu’un signe de l’alphabet
Résume en toute sécheresse.

Il me semble qu’un vent glacial
Ramasse une folle écriture.
Des phonèmes, que je lis mal,
M’offrent une pauvre pâture.

Écris-moi un joli billet
De cette douce main d’enfance,
Tant pis pour l’accord erroné !
J’aurai ton parfum d’innocence.

Conversation

Tu vas mourir bientôt, mamie ?
Mourir bientôt, que dis-tu là ?
J’ai nulle hâte, ma chérie,
De m’en aller vers l’au-delà.

Pourtant, mamie, tu es bien vieille;
Tu as des rides, le sais-tu ?
Ta peau est devenue pareille
A celle des mamans tortue.

Moi, mamie, je suis toute lisse ;
Ma peau est douce, et j’ai quatre ans.
Je pleurerai, nous serons tristes
Le jour de ton enterrement.

Viens près de moi, petite fille.
Tu vois, dans l’âtre du salon,
Le feu de la vie qui pétille ;
Ensemble, écoutons sa chanson.

Visite de la Maison de la forêt

dsc03437.jpgdsc03435.jpgslsasortiedu86.jpgdsc03440.jpg

La visite de printemps s’est déroulée le 8 juin 2008à la Maison de la forêt, à Montlieu-la-Garde.

La Maison de la forêt fait partie des pôles nature de la Charente-Martitime. Au cœur des 30000 hectares de forêt de Haute-Saintonge, elle est un lieu de rencontre pour tous ceux qui aiment la nature et l’arbre. Elle est située auprès d’une tour de surveillance des feux de forêt, où, les jours à haut risque, un pompier est chargé de signaler les feux avant qu’ils se propagent.

C’est Jean-Marc Paillé qui nous a accueillis, et qui nous a présenté les objectifs de ce lieu public : entretenir, gérer et sauvegarder la forêt, ce qui suppose l’intervention de plusieurs corps de métier. Nous avons ainsi pu visiter l’ancienne scierie datant de 1930, et l’ancienne menuiserie contenant une foule d’outils qui ne sont plus utilisés depuis longtemps.

Deux constructions en colombage et torchis, provenant d’un autre lieu de Haute-Saintonge et datées de 1764, ont été déplacées puis reconstruites dans le parc de la Maison de la forêt.

La visite s’est terminée par un agréable repas au restaurant le «  Grain de sel  » à Chevanceaux.

Quelques poèmes

pluie2012.gif

Les risques d’une averse

Bernard Barraud (1er prix Henri Mériot aux jeux floraux 2007)

Il fait mauvais ce soir sur le grand boulevard,

Changé presque en ruisseau sous une folle averse.

Le vent s’en mêle et tout, devant lui, se renverse,

Faisant fuir au logis même les plus bavards.

Je n’ai point de loisir, car un énergumène

M’aborde, comptant bien m’avoir au sentiment.

Il se dit vieil ami, mais je suis sûr qu’il ment :

Je lui tourne le dos. Qu’ailleurs il se promène !

Pas simple d’éloigner un quémandeur plaintif,

Tout à fait ignorant des lois du protocole

A l’égard des passants que sans gêne il racole :

Un mot de travers peut devenir explosif.

A la charge il revient, malgré tout ce déluge.

Une auto nous arrose et nous sépare enfin.

Tandis que court ailleurs mon penaud d’aigrefin,

Dans un bar, à deux pas, je trouve un doux refuge.

Cette nuit qui descend

Jean-René Naud

Voilà que la nuit me dévoile

Ce repos dont j’ai tant besoin,

A moi, de quérir avec soin

La douceur d’une fine étoile …

Après tout, à la belle étoile,

Tapis contre un gros tas de foin,

Pourquoi ne trouverai-je point

Le moment d’un sommeil sans voile …

M’arrêter là, sans tracas,

M’étendre et accepter dans l’ombre

Le souhait de mes membres las,

Me contenter de ce répit

J’ai récolté, destin si sombre

Que je n’ai pas de répit …

lunes2010.gif

12345



cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...